Alerte violence
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryūko

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 14/07/2016
♦ AGE : 18
♦ LOCALISATION : Dans la singularité d'un trou noir supermassif.

Personnage
Mutation:
Relations:


MessageSujet: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Sam 16 Juil - 21:38


Un bateau hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi.

     Je devais marcher depuis plusieurs heures à présent. Mes pattes foulaient inlassablement le sable grisâtre de la plage. Le temps était tout aussi terne. Le monde était terne et gris, de toute façon. Mais ici, il y avait le vent. Les violents souffles d'air marins m'étaient plus que bienfaiteurs. Ils balayaient mes poils, mes moustaches, ma face, mes pensées, et changeaient l'air de mes poumons. Je pouvais sentir mon corps se vivifier à ses bourrasques, mes muscles légèrement endoloris s'électrifier de façon agréable. Mes oreilles captaient les sons monotones et apaisants du crissement de mes griffes sur le sable et des rafales. Un léger sifflement fit se dresser une de mes oreille vers l'arrière. Apophis n'appréciait pas vraiment le vent. Je tournai la tête vers mon arrière-train. Le reptile me fit part de son avis.

–  J'en ai plussss qu'assssez de toute cette ventosité. Trouvons un coin pour ssssse poser.

     J’acquiesçai silencieusement. La fatigue aurait tôt ou tard raison de moi. Je sentis le serpent se dresser bien haut pour faire le guet, et j'ouvris des yeux scrutateurs sur l'environnement qui nous entouraient. Ne détectant rien d'intéressant, je continuai ma course tout en restant attentive. Je pouvais sentir qu'Apophis allait s'impatienter.
      Depuis l'Explosion, nous avions tout deux évolués. Je suis un peu plus Serpent, et il est un peu plus Chat. Je suis devenue bien plus froide, patiente, distante et solitaire, Apophis a gagné en curiosité, nervosité, vivacité d'esprit, il supporte mieux froid et chaud et il se montre parfois taquin. Si cette étrange alliance nous a d'abord tout les deux répugnés, nous avons su prendre sur nous avec résilience pour nous faciliter la tâche. Le fait est qu'il n'y a pas tellement d'inconvénients ; je peux même comprendre le langage Serpent désormais, même si je ne peux me faire comprendre que d'Apophis, et vice-versa pour lui et le langage Félin. D'un accord tacite, nous avons tout deux refusé de subir notre vie et donc de tirer meilleur parti possible. Deux esprits totalement différents pour un seul corps, une alliance à vie. Pas de quoi en faire un drame, sa présence m'était totalement familière à présent, et j'imaginais difficilement son absence.
      Je marchais toujours, et c'est mon partenaire reptile qui remarqua, grâce à son exceptionnelle vue, la coque d'un ancien navire échoué. Sans qu'il n'eut besoin de siffler mot, j'avais déjà rectifié ma trajectoire vers l'immense bateau. Nous ne lisions point dans les pensées de l'autre, mais nous nous connaissions bien à présent. Comme pour échapper à la portée du zéphyr, Apophis se roula en boule sur mon dos, enfouissant sa grosse tête triangulaire dans mon pelage. J'inspirai à plein poumons l'air frais et odorant de l'écume et de la marée. Une fine pluie se mit à tomber. Il était plus que temps de trouver un abri. Une fois devant la coque, mon habituel regard hivernal et impassible chercha une entrée. Je dénichai un trou suffisamment gros pour que je puisse m'y glisser. J'entrai.
     À l'intérieur, le vent n'était perçu que de façon auditive, la sensation kinesthésique avait disparu. La pluie s'était intensifiée au dehors et tombait à la diagonale. Apophis se déroula lentement et scruta les ombres. J'avançai lentement et prudemment, avec mon éternel sang-froid. Je me trouvai un coin entre les morceaux de ferraille et m'installai le plus confortablement possible.

–  Ssssssatané temps, siffla doucereusement Apophis.

     Je ne répondis pas. Le temps m'indifférait bien plus que lui, mes poils me protégeant du  froid comme de la chaleur. Néanmoins, le serpent n'était plus tout à fait similaire à un banal serpent, son sang n'était plus vraiment froid, nos physiologies s'étant confondues. La fatigue avait engourdi mes muscles et mon cerveau. J'avais cette détestable impression d'être lasse, affreusement lasse. Un jour après l'autre, ça ira comme ça. Le crotale, toujours aux aguets, perçut mon égarement pensif.

–  Çççça ne te resssssemble pas d'être ausssssi ssssssoucieuse.

     Je laissai passer un temps avant de me reprendre.

–  Tu as raison, la fatigue me taraude aujourd'hui.

–  Bien ssssssûr que j'ai raison. répondit-il sans cacher sa prétention. Nous avons parcouru beaucoup de disssstance, repos maintenant.

–  Oui.

     Je me roulai en boule et baissai légèrement ma vigilance. À moins d'un coup de pas-de-chance, personne ne devrait nous déranger ici. J'allais fermer les yeux lorsqu'Apophis me prit de court en réalimentant la conversation – ce n'était pas du tout son genre :

–  La ssssituation pourrait être horripilante pour moi. Mais je penssssse que je te sssssupporte parcccce que je sais que tu ne flancheras jamais.

     Si je n'étais pas aussi indifférente, j'aurais pu sourire ou une autre idiotie de ce genre.

–  Évidemment. Je ne te permettrai pas d'en douter, vicieux reptile.

     Il émit un long sifflement amusé, goûtant l'air de sa langue. Je n'ai jamais ressenti la moindre peur en le défiant, et je sais qu'au final c'est en partie ce qui fait notre de notre « relation » une entente fiable. Je ne le crains pas, au-delà de nos corps liés, alors j'ai sa considération. Je n'ai de toute façon aucune raison de craindre quoique ce soit. Mourir m'indiffère, et je n'ai rien à perdre. Lui non plus.

–  Sssssûr. Tu es comme moi. Dormir maintenant.

     J'acquiesçai intérieurement et fermai finalement mes paupières. Avant même que le sommeil n'ait pu venir me narguer, une stridulation agacée me vrilla les tympans. Je dressai la tête et les oreilles en direction de l'entrée que j'avais dénichée plus tôt. Je n'eus pas besoin qu'Apophis ne m'avertisse une seconde fois. Un intrus. Je me relevai silencieusement et restai debout, immobile comme la pierre. Patiente. Ma queue écailleuse et vivante s'était dressée de toute sa hauteur ; position d'intimidation. J'attendais. Nous attendions.


Dernière édition par Ryūko le Dim 17 Juil - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-enfant-sauvage.deviantart.com/
Lenny

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ AGE : 17
♦ LOCALISATION : ( ͡° ͜ʖ ͡°)


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Sam 16 Juil - 22:32





Le soleil s'était couché, se cachant derrière un voile d'étoiles, timide, fatigué. Le vent s'était levé et bientôt fut rejoins par la colère du ciel, la pluie hurla et vint s'écraser au sol en rafales/ Trouvé un refuge n'était plus une option.

HANTÉ?


LENNY & RYUKO
LENNY |
J'avais la dalle, si mon ventre avait une âme il se serait déjà cassé loin d'moi, j'en étais persuadé. J'avais finis par m'égaré loin des lieux que je convoitais habituellement, le No Cat's land! C'est comme ça qu'ils appelent c'te merde il me semble. J'm'étais jamais aventuré aussi loin depuis l'explosion et les paysages étaient méconnaissables. Ca m'foutais un coup d'blues, j'dois vous avouer. La nature...Quel nature? J'voyais plus d'brin d'herbe dans le coin.  

Qu'est-ce que j'pouvais trouver comme repas ici? Un rat avec une tête de poisson et cinq bras humains? Eh. Ca serait glauque attends. Vous l'imaginez? Car moi j'l'imagine très bien. Ca serait pas loin du niveau de laideur d'Inconnu tsé...

QUOI? J'ai le droit de m'écarter bordel. C'moi le narrateur, c'est moi qui m'apelle Lenny, alors tu t'assois derrière ton ordi et tu te calme.

Bref, j'm'enfonçait dans l'endroit où je ne voulais pas me retrouver, logique hein? Et devinez quoi? Baf, pluie. Wouhoo! J'adore la pluie!
J'lui chie à la gueule putain.
Refuge, trouver un refuge. Je m'étais dirigé vers le premier truc qui m'étais tombé sous la patte, un GRAND, TRÈS GRAND rocher. Nan j'dec, une épave de navire. Je dois avouer que je n'avais pas grandement réfléchi avant de m'y précipiter, je suis un chat, vous croyez que l'eau me fait kiffer?

Mes pas résonnèrent lorsque je passa la brèche qui me servit d'entrée. Silence. Je m'ébroua, aspergeant le sol sablonneux d'une multitudes de petites gouttelettes. Glauque. L'endroit était carrément glauque. Sombre, poussiéreux, immense, délabré, besoin d'en rajouter? Et au loin je pu discerner une forme...un...chat? Un chat, un chat, un chaaat. Bordel, même dans des toilettes j'en aurais croisé! Paradoxalement, j'avais plus la paix avant l'explosion que maintenant...C'est peut-être parce que je sors enfin de mon trou. Je m'approcha et devinez quoi? Une femelle. Pas mal d'ailleurs si vous voulez mon avis, de belles formes, de beaux yeux et une belle...Queue serpent...
Quoi?
Vous savez, j'ai tellement vus de connerie depuis la fin du monde que j'pourrais croiser un tyrannosaure rose arc-en-ciel avec John Cena sur le dos sans être étonné.
C'est triste.
Je lâcha un soupir avant de demander en m'avançant de quelques pas:

"Toi aussi t'est v'nu jouer au pirate?"
© Truth.


Dernière édition par Lenny le Lun 25 Juil - 9:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryūko

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 14/07/2016
♦ AGE : 18
♦ LOCALISATION : Dans la singularité d'un trou noir supermassif.

Personnage
Mutation:
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 10:32


Un bateau hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi.

      Nous attendions. Des bruits de pas, quasiment silencieux. L'intrus semblait décidé. Il s'ébroua pour se débarrasser des gouttes de pluie accrochées obstinément à son pelage puis s'avança sans le moindre doute. Je n'avais toujours pas esquissé le moindre mouvement. Il remarqua ma présence et me dévisagea sans retenue. Ce que je fis en retour. À l'image d'une lance transperçant la chair, je plantai mon regard glacé dans ses yeux sombres. Le peu de clarté qui filtrait à travers l'ouverture me laissa entrevoir l'éclat blanc d'une queue-squelette, d'os sur son dos et de son crâne découvert. Je ne cillai pas. Son pelage était entièrement noir. Le matou en lui-même n'était pas très grand, mais plutôt robuste et musclé. L'éclat de ses minuscules pupilles blanches changea quasi-imperceptiblement. J'entendis Apophis siffler de satisfaction. Son ego hypertrophié le perdra... Peut-être. L'inconnu lâcha un soupir – presque de lassitude ou de résignation – et s'avança un peu plus pour me miauler :

–  Toi aussi t'es v'nue jouer au pirate ?

     Je ne répondis pas, ne bougeai pas, et le fixais toujours obstinément. Ce ridicule mâle est-il sérieux ? Je n'eus pas besoin de quitter ma position statufiée, c'est le crotale que je possède en guise de queue qui bougea le premier. D'un langage que j'étais seule à pouvoir comprendre ici, il me siffla dans le creux de l'oreille, d'une voix mielleuse :

–  Ccccce crétin ne le sssssait pas encore, mais il est déjà mort.

     Visiblement satisfait de sa propre plaisanterie, il laissa sa langue jouer avec l'air avant de planter ses prunelles ambrées sur le matou-squelette. Je ne pouvais le voir, mais je le sentais. Le dévisageant ainsi, j'étais sûre qu'Apophis voulait intimider voire faire fuir le chat intrus. Sans l'aide du serpent, j'en avais déjà fait décamper plus d'un. « Des yeux qui glacent l'âme. », me décrivait le reptile. Mais ce félin-là ne semblait pas du genre à prendre la fuite, aussi sa présence ne m'incommoda pas tellement. Mais pas question qu'il fasse un pas de plus. N'importe quel contact me répugnait, aussi Apophis surveillait sans arrêt mes arrières, menaçant, me soulageant d'un immense fardeau. Ce dernier, voyant que je ne comptais pas réagir, me rappela doucereusement :

–  La boule de poils va ssssss'impatienter.

     L'ironie était très présente dans son éclat de voix, et son accent si particulier – très serpent – était encore plus marqué. J'échangeai un regard silencieux avec Apophis, quittant momentanément la boule de poils concernée des yeux, avant de lui reporter mon attention. D'une voix froide, claire et neutre, je lui répondis :

–  Non.

     Nul besoin d'épiloguer ou de se perdre en longues phrases inutiles. Puis, des fois que l'intrus ait douté des intentions de ma queue-serpent, Apophis cracha, presque à la manière d'un chat en colère. Accueil glacial, pensai-je de manière totalement détachée. Le « aussi » dans sa phrase faisait allusion à un quelconque point commun entre lui et moi, point commun qui n'existait évidemment pas. Autant qu'il le comprenne dès maintenant. Nous n'avons rien en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-enfant-sauvage.deviantart.com/
Inconnu

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 8
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ AGE : 14
♦ LOCALISATION : nomnom

Personnage
Mutation: Salive venimeuse, muté avec un centipède.
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 11:49

HANTÉ ? LE SEUL ESPRIT ICI C'EST MOI.

 

INCONNU PV LENNY PV RYÜKO

INCONNU |
La silhouette noire traçait son chemin, suivie par quelque chose, une créature qui se cachait derrière les rochers tout en progressant. Le sol était craquelé, asséché, éclairci par le manque d'eau. La terre poudreuse se soulevait pour laisser passer une vieille poutre, un déchet, et même parfois une épave.
C'était là que se rendait l'animal. Il pénétra dans la carcasse et disparut. Et la créature qui le suivait, alors ? C'était.. une sorte de chat, une ombre qui filait sur le sol abîmé. Il était trop agile, trop flexible, trop long pour être un félin.. Un mutant. Mais pas n'importe lequel.
C'était Inconnu.
"Ha, ha ha ha !" Un insecte grimpait sur son thorax, lui chatouillant le poil. Il se tortillait, dos au sol. Avec ses pattes qui s'agitaient dans l'air, il parvint à déloger malencontreusement la créature de son ventre. Triste vie, il pleura pendant toute la fin de son existence.
Il reprit son chemin, ayant presque oublié le cher Lenny. Oui, c'était lui qu'il suivait. Attendez, vous pensiez vraiment qu'il le laisserait aller seul dans ces territoires ? Jamais ! Le matou était plus fier que fort.. Bon, d'accord, il n'en avait peut-être pas besoin, mais.. un allié de plus à ses côtés, c'est toujours bon.. n'est-ce-pas.. ?
Ses pattes s'accrochèrent à la paroi, il se tenait perpendiculairement à l'entrée où le squelette avait pénétré. Il passa légèrement la tête dans la faille et fut horrifié : Un chat, non, une chatte, le menaçait ! Elle était grise rayée de noir avec des petits décors bleu, et..et.. une queue de serpent. Qui venait de lui "feuler" dessus.
Quelle lâche, deux contre un ! Ah, quelle honte ! Honte à toi, honte ! Discrètement, dans un petit bruit de cliquetis d'articulations insectes, il rampa derrière Lenny et, du même mouvement, s'enroula autour de lui comme l'aurait fait un centipède avec ses oeufs.

"Mon précieux.. Mon petit précieux.." dit-il, d'une voix basse et tremblante mais audible pour les deux autres chats.


 

 
© Truth.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenny

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ AGE : 17
♦ LOCALISATION : ( ͡° ͜ʖ ͡°)


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 12:08

HRP:
 





Le soleil s'était couché, se cachant derrière un voile d'étoiles, timide, fatigué. Le vent s'était levé et bientôt fut rejoins par la colère du ciel, la pluie hurla et vint s'écraser au sol en rafales/ Trouvé un refuge n'était plus une option.

HANTÉ?


LENNY & RYUKO
LENNY |

"Non."

Le visage du félin ne pouvait refléter aucune expression, ses traits étaient incapables de se déformer, mais s'il avait put courber les lignes de sa face afin d'y glisser un sentiment il y aurait reflété sa déception.

"Réponse ennuyante de la part de gens ennuy-"

Il n'eut en fait pas le temps de finir sa phrase. Quelque chose cliqueta sur le sol juste derrière lui, comme des centaines de petites pattes, une forme ondula devant lui avant de se refermé dans une étreinte circulaire autour de son corps. Lenny ne bougea pas lors d'un instant tandis que l'agaçante voix du mutant autour de lui siffla non loin de lui:

"Mon précieux.. Mon petit précieux.."

Les oreilles du squelette se plaquèrent sur son crâne et bientôt le sol craqua dans un bruit étrange, d'inconnus ossements sortirent de ce dernier, se plaçant juste entre le corps de l'insecte et celui du chat noir, repoussant ainsi le centipede. Lenny leva une patte qu'il vint abattre assez brutalement sur le crâne du mâle blanc avant de feulé:

"T'es sérieux putain?! Inconnu tu peu pas me lâché deux seconde?!"

Il sortit sa langue, mimant le dégoût:

"AAaaah, casse toi! Tu va m'salir!"

Le mâle noir s'ébroua et passa de nombreux coups de langues sur son pelage. En oubliant même la présence de l'autre chat présent dans l'épave.
© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryūko

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 14/07/2016
♦ AGE : 18
♦ LOCALISATION : Dans la singularité d'un trou noir supermassif.

Personnage
Mutation:
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 13:27


Un bateau hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi.

     Le mâle ne réagit pas tout de suite, puis il répondit, d'une voix bien moins enjouée – pour ma plus sincère satisfaction – :

–  Réponse ennuyante de la part de gens ennuy...

     Soudain, un étrange bruit, sorte de crissements répétitifs comme ceux d'un mille-patte mais en beaucoup plus sonore, interrompit le matou. Une bestiole, pour autant qu'il ne s'agissait plus vraiment d'un félin, atterrit dans l'antre de l'épave. Sorte de truc mi-chat mi-centipède. La créature étrange se précipita sur le matou-squelette et s'enroula amoureusement autour de lui. Il semblait me craindre. Pense-t-il sérieusement que je vais lui voler son cher petit compagnon ? Apophis siffla de surprise. Quelle étrange mascarade. D'une voix à peine audible et tremblante, le chat-insecte miaula :

– Mon précieux.. Mon petit précieux..

     Cela ne fut pas au goût dudit « précieux ». Ses oreilles se rabattirent violemment en arrière, signe de son agacement certain. J'entendis alors d'étranges craquements. Des os. Sortis du sol, de nulle part, ils écartèrent la créature du corps de « son précieux » pour l'envoyer à distance raisonnable. Le chat-squelette plaqua une de ses pattes avant sur la tête blanche du chat-insecte encore un peu sonné, et il lui cracha :

–  T'es sérieux putain ?! Inconnu tu peux pas me lâcher deux secondes ?!

     Puis, sortant la langue en une grimace dégoûtée, il lâcha avec dédain :

–  AAaaah casse-toi ! Tu vas m'salir !

     Sur ce, il s'ébroua et se nettoya le pelage à grands coups de langue insistants. Apophis n'avait siffler mot. J'avais pensé trouvé un endroit calme où me reposer, et voilà que je me retrouvais plus dérangée que je ne le croyais possible. Transperçant du regard à tour de rôle le mâle irrité et l'autre penaud, j'hésitai quant à la démarche à suivre. Le grand serpent couleur bronze, retrouvant l'usage de sa langue acérée, siffla avec mépris :

–  Quel pitoyable ssssspectacle. Regarde-moi ççççça, un mort et un vulgaire insssssecte.


     Cette langue de vipère – ou du moins de crotale – avait au moins le don de me divertir. Ne cherchant pas à parler à voix basse, je lui répondis directement, accrochant son regard de braise de mes yeux froids :

–  Je me demande ce qui me fait le plus pitié.

–  Cccccc'est évident. Ccccces créatures immondes sssssssont tellement ssssstupides qu'elles me donnent la nausée.

     J'acquiesçai d'un mouvement de la tête et renchéris avec une ironie cuisante :

–  C'est mignon.

–  Ccccc'est répugnant.

–  Allons allons, on finira bien par s'en débarrasser.

–  Fais vite, où je les transsssssperce de mes crocs.

     Je reportai mon attention à cette étrange scène. Peut-être le chat-squelette finirait par partir de lui-même, emmenant son jouet vivant avec lui. D'un regard qui ne laissait paraître aucune ambiguïté, je fusillai les deux matous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-enfant-sauvage.deviantart.com/
Inconnu

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 8
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ AGE : 14
♦ LOCALISATION : nomnom

Personnage
Mutation: Salive venimeuse, muté avec un centipède.
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 14:20

HANTÉ ? LE SEUL ESPRIT ICI C'EST MOI.


INCONNU PV LENNY PV RYÜKO

INCONNU |
Son corps  était collé au sien, ses pattes cherchaient à s'enrouler aux siennes pour renforcer la prise. (crack crack)Il tatonnait sa queue de ses crochets venimeux, tandis qu'il sentait son pelage (crack crack) contre le sien.
(crack crack) Des craquements se faisaient entendre, mais il n'y prêtait pas attention. (crack crack) Soudainement, les bruits s'intensifièrent. Des os commençaient à sortir du sol, précisément entre Lenny et Inconnu. Le chat abattit une patte sur sa tête. Déçu et choqué, il se faisait expulsé froidement.. Il voulait juste le protéger, l'aider !

"T'es sérieux putain?! Inconnu tu peux pas me lâcher deux secondes ?!"

Il resta au sol, dans la même position qu'auparavant mais sans le contact avec le chat noir. Il formait comme un cercle, une muraille autour du squelette.

"AAaaah, casse toi! Tu vas m'salir !" rajouta-t-il dans une moue de dégoût.

Il se releva, ramenant son corps vers lui. Il posa ses deux pattes blanches sur son corps d'insecte pour prendre plus de hauteur. Oreilles vers l'arrière, il ouvrait la gueule en grand, le visage ridé par la haine, comme pour hurler un juron. Mais au final, il s'arrêta, et d'une voix parfaitement calme et posée il répondit :

"Non."

Il glissa derrière lui en imitant son propre bruit de marche : "kliki, kliki, kliki". Ça agaçait toujours Squeletor. Dans le secret de plus absolu de l'absolu, il se postait un peu à sa gauche. Ignorant complètement la femelle, il plongea ses yeux vitreux dans ceux du serpent, imitant tout ses mouvements. S'il pensait qu'il s'en tirerait comme ça, le lézard !




© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenny

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ AGE : 17
♦ LOCALISATION : ( ͡° ͜ʖ ͡°)


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Dim 17 Juil - 15:00





Le soleil s'était couché, se cachant derrière un voile d'étoiles, timide, fatigué. Le vent s'était levé et bientôt fut rejoins par la colère du ciel, la pluie hurla et vint s'écraser au sol en rafales/ Trouvé un refuge n'était plus une option.

HANTÉ?


LENNY, INCONNU & RYUKO
LENNY |

La crevette mima la colère, se dressant et exposant sa mâchoire mais finis par lâcher un ridicule:

"Non."

Puis bientôt le centipede vint se replié derrière le mâle noir, imitant ses propres pas tel un enfant. Lenny ne porta aucune attention à ce qu'Inconnu pouvait bien faire derrière son dos. Il lui faisait assez confiance. Le crotale siffla, s'adressant à la femelle qui sembla le comprendre et qui lui répondit:

"Je me demande ce qui me fait le plus pitié. "

La queue squelettique du leader ondula légèrement, sa mâchoire claquant comme s'il mordait virtuellement la chatte face-à-lui.

"Eh, c'qui fait le plus pitié c'est l'fait que ton lézard va devoir finir ses jours collé à un cul."

Il ricana légèrement, fixant l'inconnue dans les yeux. Ah, elle avait pas l'air de rigolé et il fallait avoué qu'elle était plutôt intimidante. Mais bon, notre protagoniste ici présent se nomme Lenny et n'était pas du genre à se pissé dessus juste pour un regard. Le serpent siffla.

"C'est mignon."

Peu-importe, Lenny finis par le levé, pivotant sur lui-même afin de se diriger vers la sortie. Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire avec c'te coincé du fion de toute manière? Un débat sur le nombre de fourmis peuplant la terre?

"Allons allons, on finira bien par s'en débarrasser."

La fine lueur blanche de ses yeux sembla alors brillé d'un éclat nouveau, un sourire se peint sur son visage. Il possédait encore sa mâchoire inférieur après tout. Ah, ma pauvre, t'aurais pas du. Il tourna les talons pour revenir vers la femelle.

"Au fait, j'me suis pas présenté, je suis Lenny, et la larve là, c'est Inconnu."

Ce sourire nargueur se fit plus grand encore. Bah ouais, fallait pas prendre les gens de haut ma belle.
© Truth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryūko

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 14/07/2016
♦ AGE : 18
♦ LOCALISATION : Dans la singularité d'un trou noir supermassif.

Personnage
Mutation:
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Lun 18 Juil - 11:13


Un bateau hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi.

–  Eh, c'qui fait le plus pitié, c'est l'fait que ton lézard va devoir finir ses jours collé à ton cul.

     Le chat-squelette ricana a sa plaisanterie de mauvais goût. Comme je m'y attendais de sa part, Apophis réagit aussitôt et siffla avec haine :

–  Inssssssolent !

     Je ne pris pas la peine de répondre ou d'apaiser mon compagnon écailleux. Ces individus commençaient sérieusement à me lasser. J'aurais voulu me secouer, mais rien n'y faisait ; je retrouvais cet affreux sentiment blasé. Même la pluie grisâtre au dehors semblait plus agréable et vivifiante que la compagnie de ces félins. Le mâle au crâne dégarni ne sembla pas apprécier mon ironie et mon dialogue muet avec le serpent, aussi tourna-t-il les talons vers la sortie. Mais à la mention de « nous en débarrasser », il sembla trouver un second souffle. Presque à ma surprise, il fit demi-tour et, les yeux brillants d'un éclat nouveau, un sourire se dessina sur sa face. L'air ragaillardi, il s'avança de nouveau vers moi et me déclara d'une voix qui laissait percer son évident amusement :

–  Au fait, j'me suis pas présenté, je suis Lenny, et la larve là, c'est Inconnu.

     Il semblait se délecter de la situation. Pour un peu, j'aurais pu laisser transparaître sur mon visage mon étonnement. J'avais beau chercher, rien ne semblait amusant à cet instant. Apophis voyait son degré d'agacement grimper de plus en plus haut. Alors qu'il s'apprêtait à relancer une cinglante réplique, la gueule grande ouverte, je le coupai net dans son élan, d'un ton sans appel :

–  Ça suffit.

     Apophis me défia du regard, ses prunelles brûlantes emplies d'animosité. Mon regard de glace se fit plus insistant. Essaie seulement, pensai-je. Essaie. Le vile serpent finit par baisser sa tête puis il reporta son regard vers le matou. Satisfaite, je décidai d'adopter le même ton que ce dernier ; quoi de mieux pour le battre à son propre jeu.

–  Enchantée. (l'ironie était perçante) On me nomme Ryūko, et lui se prénomme Apophis. J'ajouterais bien qu'il ne mord pas, mais je ferais une parfaite menteuse.

     Loin de moi l'idée de plaire ou de faire bonne impression. Pourquoi me soucierais-je des pensées et de l'avis des autres ? Ils ne m'importent pas. Je jetai un rapide coup d’œil en direction de « la larve », c'est à peine si je lui avais accordé de l'attention depuis qu'il avait déboulé ici. Il semblait mécontent. Pars, si ça ne te convient pas. Personne ne te retient. Apophis avait retrouvé son air satisfait et méprisant. Il siffla doucereusement :

–  Pourrais-tu dire à ccccccet abruti de mort-vivant de déguerpir et s'emmener avec lui sssssa sssstupide larve sans ccccervelle ?

     Éludant sa demande, je hochai quasi-imperceptiblement la tête avant de miauler froidement au matou sombre :

–  Oh, et Apophis me dit qu'il est ravi de faire votre connaissance. Il ajoute qu'il vous trouve très intéressssants.

     J'avais exagéré le « s » volontairement, pour imiter l'accent du crotale. Plutôt que de se mettre en colère, l'intéressé retroussa ses babines en un sourire moqueur.

–  Oui, cccc'est ccccela.

     Puis, quittant ma position de statue, je m'assis très tranquillement, toujours au même endroit. Apophis dut se résigner à perdre un de hauteur, mais il s'y accommoda et resta posément dressé à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-enfant-sauvage.deviantart.com/
Noé

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 17
♦ INSCRIPTION : 02/08/2016
♦ AGE : 16
♦ LOCALISATION : Vers les quenouilles du Japon

Personnage
Mutation: poulpe - poisson - coquillages
Relations:


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Mer 9 Nov - 17:53

Up OwO

_________________
En savoir plus sur Noé - Fiche de liens


Merci Harribald! :
 


Fait par moi même owo  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 8
♦ INSCRIPTION : 08/08/2016


MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   Jeu 10 Nov - 22:37

Bonne question. :')

Je crois que mes camarades sont morts. o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hanté ? Le seul Esprit ici c'est moi. [PV Lenny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» smial hanté et course du manoir ...
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROWN THE EMPIRE. ::  :: Le No Cat's Land :: Le bateau hanté-