Alerte violence
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cantilène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cantilène

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 19
♦ INSCRIPTION : 22/07/2016

Personnage
Mutation: Patte, oreille et queue pourries. Acides qu'il peut régurgiter, venant de son intestin, digère pas mal de trucs.
Relations:


MessageSujet: Cantilène   Ven 22 Juil - 15:46

PRÉSENTATION DE CANTILENE  

*gasp* merci Harribald

Surnom : Pas vraiment, mais si ça vous amuse, ça l'amusera aussi.
Age : Trois ans.
Genre : Mâle.
Sexualité : Asexuel ; panromantique.
Groupe désiré : Isolé, et va probablement le rester.


Mutation : Ayant muté avec un cadavre, il possède trois parties de son corps pourries et rongées par la moisissure. Son oreille ne fonctionne plus, même si son ouïe reste inchangée; sa patte est nettement moins forte qu'avant et, de temps en temps, cède face à la fatigue; quand à sa queue, c'est changeant. Parfois elle traîne, parfois non. Sa réelle mutation se trouve dans son estomac; il est composé d'un acide relativement corrosif pour autre chose que son propre corps. Si son pelage est également immunisé -quoique seulement son ventre, son cou et le bas de son visage-, cela ne l'empêche pas d'en souffrir. Il peut ainsi digérer de nombreuses choses sans aucun problème. Son pouvoir, si c'en est un, consiste à régurgiter cet acide. Evidemment, puisqu'on parle là de vomir quelque chose, il ne le contrôle pas. Même s'il est plutôt fragile et que ça lui arrive à chaque fois qu'il a mangé quelque chose de trop dur -comme des os, par exemple- ce n'est pas réellement un avantage. A moins qu'il se décide à vous mordre très rapidement, ça lui bousille la gorge et il se tort souvent de douleur, et est incapable de parler audiblement quelques heures; à peine quelques syllabes vagues.

Description physique :De loin, de l’empathie ardue pour son corps souffrant. Pas spécialement maigre, ou grand; pas vraiment musclé ou délicatement dessiné; une sorte de moyenne inséparable. Un pelage gris clair uniforme. Une espèce de mèche lui cachant les yeux, quoi que son tempérament à bouger bien trop dévoila souvent ces-derniers, d’une jolie couleur jaune criard. Ah, certes, elle s’accorde merveilleusement bien avec son pelage légèrement bouclé, mais probablement un des plus ébouriffés que vous ne pourriez voir. Il ne prend nullement soin de lui, et cela se ressens en son être bouffé. Car, ouais, le plus marquant chez Cantilène, ce n’est absolument pas son appartenance à une certaine noblesse, qui pourrait lui donner de jolis traits -car il n’en a pas hérité- mais son corps absolument désastreux. Un espèce de festival grotesque de cicatrices, de brûlures, de griffures, de morsures, d’absence de poil, dévoilant une fine peau rosée et pâle. Ses oreilles parvenant avec une difficulté notable à obéir aux commandes émotionnelle parvenant de son cerveau détraqué, l’une de ses oreilles étant baissée, abandonnant à son triste sort la capacité de se mouvoir, victime de sa mutation. Aucune zone de son corps n’est épargnée.

On observe des zones verdâtres sur la plupart de sa patte droite, toute sa queue et son oreille opposée. Celles-ci viennent de sa mutation avec un cadavre. Sa patte est à moitié fonctionnelle, tout comme sa queue; en revanche, son oreille est définitivement foutue.

Pourtant, la plupart du temps, on peut le voir arpenter un sourire stupide, sur son visage. Et malgré un corps dévasté, ses sens marchent parfaitement bien; quoiqu’ils baissent légèrement depuis quelques mois, mais sans plus. Il n’a cependant, ormi ces blessures, de traits réellement notable. Quoi qu’elles sont toutes refermées, il n’est pas vraiment rare de le voir arriver avec de nouvelles. Cantilène balade également une odeur de cadavre avec lui, et probablement de sang. Cela s’explique par son étrange habitude à bouffer absolument tout ce qui lui passe sous la patte, vivant ou mort. Enfin, surtout mort.

Traits de caractère :bavard - parle seul - catastophiquement inconscient - complexe de supériorité - enjolive les choses - cruel - naïf - très envahissant - impulsif - imprévisible - indiscret - instable - mal élevé - versatile - affectif - débrouillard - déterminé - direct - extraverti.
incapable de ressentir des émotions négatives - complètement inconscient du danger/de la douleur - extrêmement personnel - asexuel - prend tout au sens littéral - mode de pensée aléatoire - aucune négativité  - accès de violence "positifs" - peureux seulement face aux grands bruits - confond beaucoup de choses.

version chiante:
 

Histoire (Facultatif) :
Ça commençait comme n'importe quelle histoire. Avec une famille, parce qu'il en avait eu une, dans le temps. Quelque chose d'un peu niais, avec un père absent. En fait, c'était légèrement différent; disons qu'il a simplement grandit en totale absence de figure masculine. Avec sa mère et ses deux sœurs; sans aucune notion de violence à arpenter. Mauvais réflexes, éducation laxiste; il avait toujours été un peu décalé avec les standards, mais ils vivaient tous dans une maison, cloîtrés dans une pièce. Sortant rarement, avec une surveillance constante; ne pouvant dépasser les recoins étroits d'un jardin. S'il ne rencontrait jamais personne; nul besoin qu'il sache se comporter; un stupide bonheur suffisait bien assez à lui apporter de l'euphorie, n'était-il pas? Il n'avait pas une vie très trouble; bien que cette époque reste assez floue dans son esprit. N'ayant aucun problème, les jours se copiant allègement, il n'avait aucune notion du danger, aucune notion de quoi que ce fut de malsain; et n'ayant aucun autre souvenir que cette paix insoluble, il ne s'en souvenait que vaguement, vaguement.

L'inconscience; c'était le mot pour les dénoncer. Une mère passive, se foutant complètement de la tournure que prenaient ses enfants; une première sœur fantaisiste, rêvant à de fantasques horizons, et une seconde joyeuse, dénuée de tout sens commun. Croyant que tout tombait du ciel, que tout était éternel; que la vieillesse n'arriverait jamais. C'était un peu stupide. Alors, comme pour punir ces abrutis, un gros chien pénétra dans le jardin et bouffa l'une de ses sœurs. A moitié, et s'enfuit en voyant le surveillant accourir avec une pelle pour la lui mettre dans la gueule. Et il ne restait que le haut de la précieuse petite chatonne. Et Cantilène était triste, très triste. Mais ça ne l'empêchait pas de vivre, dans une illusion de bonheur; sauf que tout changeait. Sa mère devenait paranoïaque, gardant ses petits très proche d'elle. Parfois, elle surveillait tant qu'ils ne mangeaient pas de la soirée. Et Cantilène était très, très triste de n'avoir pu faire ses adieux à sa sœur. Parce qu'il avait enfin conscience de la mort, et que c'était ardu de la supporter.

Alors une nuit, qu'il réussit à se barrer, il déterra le cadavre. Moisi, pourri, fumant d'une odeur cadavérique atroce. Conscient d'avoir commis une énorme connerie, il voulut annuler ce dernier-geste; mais sa mère était là, juste là. Et elle lui en colla une dans le visage, avant de devenir une véritable harpie. Et tout se noircit. Elle lui en voulait, et sa sœur restante aussi. Beaucoup, beaucoup. Alors elles volaient sa nourriture, se liguaient pour le violenter, le priver de ses libertés; bien qu'au final, peu de cicatrices vinrent de cet incident. Non, la beauté de tout cela, résidait dans les Détonations. Mais elles prirent leur temps à arriver. Cantilène attendait, priait le ciel qu'elles cessaient de rendre la terre infernale; que son enfer cesse. Alors il attendit. Des jours durant, assis au même endroit, s'affamant, s'assoiffant à prier. Mais rien ne vint. Alors, il décida de s'en foutre. Que cela ne l'atteindrait plus. Parce qu'il vivait ça depuis une année, que cela ne faisait plus rien, maintenant.

Mais il n'était pas si vieux. Pourtant, toujours idiot. Enfantin, simplement. Sa sœur se baladait dans le jardin, encore; et sa mère n'était pas là. Il se demandait pourquoi. Mais il s'en fichait un peu, aussi. Probablement retournée se faire engrosser. Il y avait le chien, le museau collé au grillage. Et la sœur qui, puissante de son ego, le narguait, encore et encore. Alors il attrapa sa tête et la colla contre la grille. Dans sa tête, cela dénotait une simple réponse; elle se moquait de son visage collé à la grille, alors il la ferait faire pareil; et monsieur le chien ne s'énerverait plus, pas vrai? Il se moquerait d'elle, et ils pourront redevenir amis. Et le chien lui dévora le visage.
Alors elle fut enterrée près de sa sœur. Et le chien, décapité à coup de pelle. Mais Cantilène se disait qu'au moins, ils étaient amis, maintenant. Et que tout irait bien.
La mère, n'ayant aucun soupçons sur l'abruti, plongea dans une intense dépression. Mais Cantilène, lui, il devait lui redonner le sourire. Alors le jour de leur anniversaire, il déterra les deux cadavres; l'un plus que squelette à peine de chair dévastée, l'autre rongé par les vers encore présents dans la carcasse. Lui riait, parce qu'elle, pleurait de joie.

Et après, il y eut les Détonations. Mais eux se trouvaient dans une architecture comptant nombre de fenêtres; la pièce des chats, la pièce des chats si lumineuse et étroite. Alors les fenêtres explosèrent, les oreilles sifflèrent; et tout s'abbatit sur eux. Sa mère trouva immédiatement la mort, un énorme morceau de verre coincé dans le crâne. Quand à lui, s'il souffrit de nombreuses ouvertures, il s'évanoui avec le bruit terrifiant.

Coincé dans cette pièce, il reprit conscience quelques heures après. Les membres horribles, verdâtres. Ne comprenant pas ce qu'il se passait, d'un air fatigué. Puis, ironiquement, il sourit. Mais il avait faim, si faim. Et son sourire ne fut plus ironique, lorsqu'il comprit que les cadavres, au fond, n'avaient pas si mauvais goût.
Détruit par le péché de la gourmandise, il grimpa aux hautes fenêtres, et sortit, enfin libre. Heureux, si heureux que la Mort se soit enfin décidée à exaucer ses prières.

Trottinant doucement, pleinement satisfait.

Autre chose : Nope

Pseudo : Abhorration, Noah.
Date de naissance : 29/10/2001
[Validé par Chroma :)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chroma

λ Administrateur λ

avatar

♦ MESSAGES : 47
♦ INSCRIPTION : 24/06/2011
♦ AGE : 24
♦ LOCALISATION : Bretagne


MessageSujet: Re: Cantilène   Ven 22 Juil - 16:10

Bienvenue à toi :) Tout est bon je te valide, j'espère que tu te plaira ici :)

_________________


A changer - Sign temporaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroii

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 13
♦ INSCRIPTION : 20/07/2016
♦ AGE : 14
♦ LOCALISATION : Quelque part dans le pays des crêpes

Personnage
Mutation: Fusion avec un ocelot | A un souffle de glace
Relations:


MessageSujet: Re: Cantilène   Ven 22 Juil - 20:38

Bievenue sur le fow ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keorhan.deviantart.com/
Harribald

♟Chatounet

avatar

♦ MESSAGES : 8
♦ INSCRIPTION : 15/07/2016
♦ LOCALISATION : L'Étang des Âmes


MessageSujet: Re: Cantilène   Sam 23 Juil - 13:45

Welcome in hell Cantilène ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Rider

λ Administrateur λ

avatar

♦ MESSAGES : 31
♦ INSCRIPTION : 07/05/2016
♦ AGE : 16
♦ LOCALISATION : France

Personnage
Mutation:
Relations:


MessageSujet: Re: Cantilène   Dim 31 Juil - 18:33

Welcome :3
Pourquoi personne ne va dans les factions ? ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cantilène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cantilène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROWN THE EMPIRE. ::  :: Préparation :: Les Validés-